Pourquoi faut-il absolument faire une contre visite avant d’acheter ?

L’adrénaline que procure l’achat d’un bien immobilier est parfois un piège dans lequel de nombreux acquéreurs vont tomber. Ils sont tellement obnubilés par l’esthétique ou la localisation du bien qu’ils en oublient toutes les choses rationnelles auxquelles il faut faire attention avant d’acheter et se contentent d’une première visite pour s’engager.

Je ne vais pas vous mentir, je suis également passé par ces étapes et j’ai découvert par la suite la réalité des biens que j’ai acheté.

Si je devais résumer mon avis sur l’utilité d’une contre visite ce serait :

1ère visite : Le rêve

Contre-visite : La réalité

La contre-visite s’impose à tous les acheteurs qui, soucieux de ne pas se contenter du rêve, souhaitent réaliser un vrai diagnostic “à froid” avant de finaliser leur offre d’achat.

Afin de vous aider, je vous ai établis une liste des points essentiels à vérifier avant de vous engager dans un processus d’achat :

Points essentiels à vérifier :
Vérifier l’état des installations électriques
Vérifier l’état des installations d’eau (plomberie, wc, éviers etc)
Vérifier l’état des peintures
Vérifier l’état des fenêtres
Vérifier l’état des parties communes de l’immeuble (monter à chaque étage)
Vérifier s’il existe des traces d’humidité
Vérifier s’il existe une aération ou VMC dans les pièces d’eau (salles de bain notamment) et si elle fonctionne correctement
Visiter le quartier en journée et le soir : rien de pire qu’un quartier agréable en journée qui se transformerait en coupe gorge le soir
Documents à obtenir impérativement :
3 dernières Assemblées Générales de Copropriété (AG)
Diagnostiques obligatoires
Copie des factures d’eau et d’électricité
Taxe foncière
Appel de charges
S’il y a des travaux à prévoir :
Faites impérativement intervenir un entrepreneur (ou un architecte) pour estimer une enveloppe de travaux, il vous aidera également à voir certains aspects importants sur lesquels vous ne vous seriez peut être pas arrêté
Les autres points pour les plus téméraires :
Passer un coup de téléphone au gestionnaire de l’immeuble (Syndic) afin de lui demander si des travaux non inscrits au PV d’AG sont à prévoir
Frapper à une ou deux portes de l’immeuble afin de rencontrer vos futurs voisins et vérifier qu’il n’y a pas de gros soucis de voisinage (bruits, odeurs etc)
Si vous achetez une maisons, les points suivants s’ajoutent :

Cette liste n’est sans doute pas exhaustive mais devrait vous permettre d’éviter 90% des mauvaises surprises rencontrées dans l’achat d’un bien immobilier.

Laisser un commentaire