Comment ne pas rater son premier achat immobilier ?

Le premier achat immobilier est un moment à la fois excitant et angoissant. C’est l’investissement de toute une vie. Vous allez enfin avoir un bien qui vous appartient et que vous allez pouvoir aménager comme bon vous semble.

Cependant, de nombreux futurs acheteurs commettent des erreurs qui peuvent complètement chambouler leur projet d’achat. Pire encore, ils peuvent même se faire arnaquer par des personnes qui profitent de la naïveté d’une personne qui n’y connaît absolument rien en achat immobilier.

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à ne pas rater votre premier achat immobilier.

Avant de démarrer votre recherche

Soyez certain de votre choix

Un achat immobilier est un investissement sur le long terme. Une fois signé, vous ne pourrez plus revenir en arrière. Vous allez devoir rembourser votre prêt pendant parfois 25 ans. Certes, on dit souvent qu’être locataire revient à jeter de l’argent par les fenêtres. Être propriétaire n’est pas pour autant plus facile. Vous allez devoir financer vous-même des travaux pour améliorer et empêcher la dégradation de votre bien. De plus, vous aurez une taxe foncière à payer chaque année qui peut atteindre des sommets en fonction de votre bien et de votre localisation. Il faut être certain d’avoir le souhait d’être propriétaire. Si vous achetez avec votre conjoint, assurez-vous d’être dans une relation stable. Il serait dommage de devoir vendre votre maison tout juste achetée parce que vous venez de rompre. Sachez aussi que vous serez solidaire avec lui. S’il perd son emploi, vous devrez rembourser les échéances à sa place.

Calculez votre capacité d’emprunt

Avant même de démarcher les banques dans le but d’obtenir un prêt immobilier, il peut être intéressant de calculer votre capacité d’emprunt. La plupart du temps, les banques vous demanderont un apport qui avoisine les 10 % du montant que vous empruntez. Par exemple, si vous achetez une maison à 100 000 euros, vous allez devoir sortir au moins 10 000 euros d’un coup de votre épargne. La capacité d’emprunt peut se calculer à l’aide d’un simulateur. Vous n’avez qu’à renseigner le montant de vos revenus, le montant de votre apport, votre âge et les mensualités voulues pour avoir une estimation plus ou moins précise. En France, le seuil d’endettement ne peut pas excéder 33% de vos revenus.

Définissez vos envies et critères

Si vous devez acheter un bien immobilier, autant qu’il corresponde entièrement à vos désirs. Vous avez vécu toute votre vie dans un appartement et vous rêvez d’avoir un jardin ? Cherchez plutôt une maison avec un terrain. Vous voulez tout rénover de A à Z pour que votre maison vous ressemble ? Sélectionnez un bien où il y a des travaux à réaliser. N’ayez pas peur d’être exigeant dans un premier temps. Le but est de se sentir bien chez soi après l’emménagement. Pensez sur le long terme. Si vous êtes un jeune couple, vous allez certainement avoir envie d’avoir des enfants dans quelques années. Achetez alors un bien où il y a plusieurs chambres. Déterminez également une localisation proche de votre travail et des services de proximité. Tout doit être clair dans votre tête avant de commencer les recherches.

Faire appel à des professionnels

Démarchez plusieurs banques

Le premier réflexe, lorsque l’on souhaite emprunter pour la première fois, est de prendre rendez-vous avez sa banque habituelle. Effectivement, cela peut être une bonne idée surtout si vous êtes client depuis longtemps. Toutefois, ne vous limitez pas qu’à une seule banque. Faites-en un maximum pour comparer les différents taux et les conditions d’attribution. Rien ne vous interdit de faire un prêt immobilier dans une banque qui n’est pas la vôtre d’origine. Bien entendu, généralement, la banque prêteuse vous demandera de rapatrier tous vos comptes chez elle. Présentez-vous toujours avec un dossier complet. Ce dernier doit inclure les preuves de vos revenus, votre contrat de travail, votre pièce d’identité, un justificatif de domicile, votre avis d’imposition, etc.

Si vous n’y connaissez absolument rien, vous pouvez faire appel aux services d’un courtier. Il se chargera pour vous de démarcher les banques et de négocier le meilleur taux possible.

S’inscrire dans des agences immobilières

En matière de recherche immobilière, il y a deux écoles : ceux qui veulent chercher par eux-mêmes et ceux qui font confiance à une agence immobilière. Sachez qu’il est tout de même préférable de se rendre dans une agence immobilière pour avoir une expertise. Les vendeurs signent des contrats d’exclusivité. Vous devriez donc plutôt vous inscrire dans plusieurs agences pour avoir une chance de dénicher un bien qui correspond totalement à toutes vos demandes. L’agent immobilier vous donnera un premier rendez-vous pour apprendre à cerner vos désirs. Il sélectionnera ensuite plusieurs biens qui peuvent vous correspondre. Il organisera les visites et vous conseillera. Il peut même négocier le prix d’achat. Vous ne payez que s’il réussit à vous trouver un bien et que vous l’achetez. Dans tous les cas, en faisant appel à un professionnel, vous pouvez vous éviter certains soucis comme la découverte de vices cachés.

Les conseils pour mieux acheter

Profiter des aides de l’État

Peu de jeunes acheteurs le savent, mais différents organismes peuvent vous aider à financer votre bien immobilier. Par exemple, l’Aide à l’accession permet de profiter d’un prêt à taux zéro avec une prise en charge des frais de dossier directement par l’État. La Caisse d’allocations familiales peut continuer à vous verser des APL si vous achetez un logement ancien dans une ville de moins de 100 000 habitants. Dans le cas d’un premier achat immobilier, si vous manquez d’apport, vous pouvez utiliser la location accession. De même, certaines collectivités territoriales peuvent faire en sorte de vous accompagner financièrement. Il est donc primordial de bien se renseigner sur les différentes aides qui existent et sur les conditions d’accès. Vous pouvez parfois gagner plusieurs milliers d’euros.

Prendre son temps

L’immobilier est un secteur dans lequel il vaut mieux être patient. Vous allez certainement mettre du temps à trouver le bien de vos rêves. Ne vous démotivez pas pour autant. Beaucoup de jeunes acheteurs se jettent sur le premier bien venu et finissent par le regret plus tard parce qu’il ne remplit pas tous les critères souhaits au départ. Il ne faut pas se limiter qu’à une seule visite. Même si vous avez eu un coup de cœur, forcez-vous à en visiter au moins 5. N’hésitez pas non plus à vous éloigner de vos préjugés et de votre secteur géographique. Parfois, de très beaux biens se trouvent dans le quartier voisin, mais vous n’allez pas vous y intéresser parce que vous êtes buté sur une localisation précise.

Prenez également le temps de découvrir l’environnement direct et indirect du bien qui vous intéresse. Renseignez-vous sur le voisinage. Par exemple, si vous cherchez du calme, n’achetez pas une maison à côté d’un couple qui fait la fête tous les soirs ou près d’une autoroute. Combien de personnes ont acheté puis se sont rendues compte que l’environnement ne leur correspondait vraiment pas ?

Négocier

Le prix de vente n’est pas fixe. N’hésitez pas à négocier la valeur du bien à la baisse pour vous faire économiser de l’argent. Vous sentez que le propriétaire est pressé de vendre pour pouvoir partir ? Profitez-en pour lui demander une petite ristourne. En contrepartie, vous vous engagez à prendre la maison dans les plus brefs délais. Vous avez remarqué qu’il y a des travaux à réaliser à l’intérieur ? Demandez un geste au vendeur : il fait les travaux lui-même ou il accepte de baisser son prix pour que vous puissiez englober les coûts dans votre budget. Il faut parfois avoir du culot.

Pensez à la revente de votre bien

Le premier achat immobilier est un investissement sur le long terme. Dans quelques années, vous allez peut-être vouloir le revendre pour acheter ailleurs. Dans ce cas, il peut être intéressant de le vendre au prix exact de votre achat ou de faire une plus-value. Cherchez à voir le potentiel et les améliorations que vous pouvez apporter au bien que vous visitez pour gagner de la valeur par la suite. Là encore, il est important de se renseigner sur le quartier. Si vous savez qu’une éolienne va venir s’implanter juste devant vos fenêtres, vous savez déjà que vous allez devoir revoir votre prix à la baisse au moment de la revente. De même, un quartier peut rapidement se dégrader.

Laisser un commentaire